Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

5ème Atelier Thématique ICCN

A Gannat du 22 Septembre au 24 Septembre 2011

« Comment le partenariat entre collectivités locales, ONG et volontaires peut avoir un impact positif sur les activités de sauvegarde du PCI et sur le développement local ?”


5ème Atelier Thématique ICCN

La Commission Européenne a propose que l’année 2011 soit “Année Européenne du Volontariat”. Considérant que le « 5ème Workshop Thématique ICCN » s'est tenu en Europe (Gannat - FRANCE) nous avons pensé que notre réseau ICCN devait participer aux débats européens engagés sur cette thématique en y ajoutant une expertise internationale.

De plus, la participation de la Ville de Gannat dans le réseau ICCN a été possible grâce à son partenariat avec l’ONG locale ANCT (Association Nationale Cultures et Traditions). En effet, la réelle force du festival « Les Cultures du Monde » de Gannat vient du fait que des coopérations étroites ont été développées entre Collectivités Locales, ONG et Volontaires dans le but de sauvegarder et promouvoir le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI).

le thème  développé lors du « 5ème Workshop Thématique ICCN » qui s'est tenu dans notre ville était : ”Comment le partenariat entre collectivités locales, ONG et volontaires peut avoir un impact positif sur les activités de sauvegarde du PCI et sur le développement local ?”


Synthèse des travaux

Les activités autour du PCI et les festivals et événements culturels sont importants pour une commune ou une ville et leurs choix pour leurs politiques culturelles. Il est important de promouvoir ces événements par les nouvelles technologies ;

le travail des ONG (organisation non-gouvernementale) et leur développement en réseau doit sappuyer sur des conventions afin de demeurer indépendant. Le volontariat représente une ressource importante à ne pas négliger, à promouvoir et que les autorités doivent absolument respecter.

Il est important de s’appuyer sur l’UNESCO par le biais des commissions nationales, de rechercher les financements au niveau local, national et international, voire auprès des fondations.

La transmission des savoirs et du savoir faire nécessite une organisation par des formations encadrées et informelles comme des ateliers, le monitorat et un apprentissage tout au long de la vie.

Ressentir la culture des autres, et les perspectives globales permet d’ouvrir le dialogue interculturel.

Il est important d’apprendre des générations précédentes, car les jeunes participent à l’évolution des traditions de différentes façons et prennent des responsabilités dans ce domaine.

Dans la politique de développement, les objectifs ne devraient pas être uniquement économiques, mais également trouver un équilibre entre les apports sociaux, et les plus-values pour une qualité de vie dans le quotidien des communautés. Ce dialogue devrait être lobjectif commun à tous les niveaux.

Les mesures de sauvegarde y compris au niveau local doivent permettre à ce dialogue de bénéficier directement aux communautés.

Le résultat de ce dialogue devrait aboutir à un accord écrit à tous les niveaux entre les ONG, les autorités locales, régionales et nationales.


Les recommandations

5ème Atelier Thématique ICCN
  1. Le site Web dICCN doit diffuser les informations sur les symposiums, conférences et créer des liens entre les sites web des membres,

  2. une coopération doit sétablir entre tous les membres afin dorganiser ensemble le festival dICCN en octobre 2012 en Corée.

  3. Chaque ville membre doit coopérer avec les ONG locales pour organiser des événements et festivals.

  4. Les jeunes doivent être intégrés aux sessions de travail

  5. Les maires des villes membres doivent faire l’effort d’inclure des jeunes dans leur délégation afin de participer aux forums de jeunes pour qu’un maximum de pays soient représentés.

  6. Chaque atelier thématique est une occasion unique de travailler sur la convention 2003 de lUNESCO et ses recommandations ; dans la suite des travaux du forum des jeunes sur la convention 2005 de lUNESCO, ICCN doit poursuivre les ateliers sur cette base des conventions UNESCO.




En bref

Ambassadrice pour un projet de longue haleine

Ambassadrice pour un projet de longue haleine
Lors de son périple en Amérique latine, Stéphanie, une de nos guides-accompagnateurs des groupes invités, est passé à Bogota en Colombie pour saluer les membres du groupe Pachamama invités en 2016.
Stéphanie a  accepté de se rendre ensuite à Medellin  afin de  rencontrer les musiciens du groupe Zafarrancho, un ensemble recommandé par l'Alliance Française.
Un saut de puce de 500 kms et quelques 9h00 de route plus tard, la voici à Buenaventura  à la rencontre d'un autre groupe  programmé dans le cadre de "l'année de la Colombie en France".
c'est  un  groupe qui lutte depuis deux ans pour financer son voyage et pour lequel nous avons préparé un programme de 6 semaines en France l'été prochain
 Stéphanie mérite amplement le titre d'ambassadrice gannatoise de Cultures du monde.
Notre image : sur les ondes de radio Buenaventura
 


Retour sur images
Amesha-spenta-band-2
Uzori-17
Tijeras-13
Tijeras-03
Tijeras-07
della-cordella-3
@pedecuba1
BG's16-6
sham's-7
turichiqui-18

cookieassistant.com