Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Festival les Cultures du Monde : Une affiche, une histoire

Depuis l'Antiquité, l'affiche est utilisée pour promouvoir un événement. Elle a traversé les siècles pour rester l'un des plus fidèles moyens de communication



Ce qui ne se voit pas...

Quelque chose nous dit qu'elle le sera encore longtemps avant que les autres supports, comme les « évènements » de Facebook par exemple, ne la devance. L'affiche, c'est un peu la première interaction avec le public, c'est ce dont on veut vous parler en tout premier lieu. Cependant c'est un support plutôt statique et un peu austère, dénudé de toute animation, de toute vie... Le festival contredit tous ces qualificatifs, alors comment transmettre son esprit à travers cet à plat de papier ?

Ce qui ne se voit pas, ce sont les phases de conception et de réflexion autour du sujet avant que ne commence la création à proprement parler. Bien sûr, cette première phase demande plus de temps et de travail en équipe que la réalisation technique. Même s'ils ne sont pas toujours d'accord, plusieurs cerveaux valent mieux qu'un pour définir le message principal à vous adresser. Une affiche donne toujours des sueurs froides lorsqu'on sent la deadline s'approcher. Si on lui accorde autant de temps et d'importance, c'est parce que l'on veut obtenir une image qui utilise les mots justes. Tels étaient précisément les objectifs de cette démarche, et de ma collaboration avec Jean Roche et l'équipe de Cultures & Traditions.

Des couleurs, puis des mains, enfin des bras ouverts

Au premier abord, peut-être distingue-t-on simplement des tâches de couleurs en regardant de très loin. Peut-être en se rapprochant un peu, des mains apparaissent-elles au bout des bras grands ouverts, puis des visages, et des sourires. Voilà les éléments qui se trouvent dans chaque moment du festival, voilà les moments que nous voulons vous offrir à vivre. Ces moments sont  synonymes de l'ouverture sur le monde, l'ouverture des esprits qui n'en font qu'un, l'ouverture aux autres, capable de modifier sa façon d'être, de penser, de voir, de comprendre.
Les couleurs se veulent chaudes pour rappeler le mois de juillet qui ne l'est pas toujours. La typographie se révèle, sans détour, comme une invitation à vivre, cette année encore, le festival "Les Cultures du Monde".

L'affiche est sans conteste l'image collée, décollée, pliée et dépliée, plastifiée ou non, parfois récupérée en fin de festival, et conservée comme véritable symbole de ces joies partagées et instants uniques

Adeline
 




cookieassistant.com