Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

L’ambition d’un Festival populaire

Des fragments d'éternité

Entre deux éditions du Festival « Les Cultures du Monde » il n’est pas interdit d’aller se nourrir de la lecture d’auteurs contemporains... C’est ainsi que l’on peut croiser par exemple François Julien, philosophe français qui s’emploie à jeter des ponts entre civilisations et cultures, à la recherche d’une universalité à construire. Dans un texte récent il nous invite à faire coexister connaissance et connivence, avec le dessein d’assurer entre elles une mutuelle fécondation.


L’ambition d’un Festival populaire

 

 

Entre deux éditions du Festival « Les Cultures du Monde » il n’est pas interdit d’aller se nourrir de la lecture d’auteurs contemporains...  C’est ainsi que l’on peut croiser par exemple François Julien, philosophe français qui s’emploie à jeter des ponts entre civilisations et cultures, à la recherche d’une universalité à construire. Dans un texte récent il nous invite à faire coexister connaissance et connivence, avec le dessein d’assurer entre elles une mutuelle fécondation.

 MIne de rien, c’est bien aussi notre ambition, celle qui sous-tend une manifestation de folie partagée et qui, durant douze jours, vient poser sur nos étés une lueur de compréhension de l’Autre ; une ambition qui vous invite à un voyage à travers les modes d’expression d’autres cultures, d’autres traditions que les groupes venus des cinq continents viennent nous présenter avec fierté et générosité. 

Cette ambition, rassurez-vous, ne s’exprime pas dans une langue alambiquée et complexe ; elle est en revanche constamment présente dans l’esprit de toute l’équipe qui organise ce rendez-vous annuel de la diversité.

 

  • La connaissance, elle est bien là : tout spectacle mérite un éclairage pour en saisir le sel et le sens ; spectacle après spectacle, le maître des lieux et son complice s’emploient avec humour et compétence à nous en fournir les clés. Et si vous voulez aller plus loin, les séances dites de « ciné rencontres » vous permettront d’approfondir la richesse infinie des modes de vie, des expressions culturelles et des spiritualités des peuples présents au Festival "les Cultures du Monde".

 

 

  • La connivence, quant à elle, est omniprésente, véritable fil conducteur d’un Festival qui a l’ambition d’être bien autre chose qu’une simple organisation de spectacles successifs et juxtaposés. La connivence, mouvement du cœur, élan vers l’Autre, au-delà des sentiments d’étrangeté, au-delà de la recherche banale d’exotisme, vous l’éprouverez au fil des jours, en vous laissant emporter par le partage des rythmes et submerger par l’échange des regards .

 

  • Le village du Monde sera là également pour vous laisser tout loisir de nouer des contacts chaleureux et fraternels.


Voilà, vous le voyez, c’est à la fois simple et ambitieux et nous n’avons d’autre visée que celle de vous conduire à découvrir, année après année, les multiples facettes des activités festives des hommes, reflets de leurs joies comme de leurs peines, de leurs histoires singulières comme de la chronique de leurs jours.


Un rendez-vous renouvelé à chacune des éditions du Festival "les Cultures du Monde". Nombreux sont ceux qui nous sont fidèles.

 

Nul doute, si vous le découvrez en 2011, que vous viendrez rejoindre leur cohorte.


Jean PACHOT
Président du Comité du Festival

 


L’ambition d’un Festival populaire



En bref

Ambassadrice pour un projet de longue haleine

Ambassadrice pour un projet de longue haleine
Lors de son périple en Amérique latine, Stéphanie, une de nos guides-accompagnateurs des groupes invités, est passé à Bogota en Colombie pour saluer les membres du groupe Pachamama invités en 2016.
Stéphanie a  accepté de se rendre ensuite à Medellin  afin de  rencontrer les musiciens du groupe Zafarrancho, un ensemble recommandé par l'Alliance Française.
Un saut de puce de 500 kms et quelques 9h00 de route plus tard, la voici à Buenaventura  à la rencontre d'un autre groupe  programmé dans le cadre de "l'année de la Colombie en France".
c'est  un  groupe qui lutte depuis deux ans pour financer son voyage et pour lequel nous avons préparé un programme de 6 semaines en France l'été prochain
 Stéphanie mérite amplement le titre d'ambassadrice gannatoise de Cultures du monde.
Notre image : sur les ondes de radio Buenaventura
 


Retour sur images
Pachamama-16
coree
Uzori-12
turichiqui-08
della-cordella-16
Uzori-8
turichiqui-29
turichiqui-13
Tijeras-11
Nongak-10

cookieassistant.com