Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Les Petits Passeurs de Mémo’Arts

« Les Petits Passeurs de Mémo’Arts » est un projet d’accompagnement de collégiens (11-15 ans) , à la découverte de leur territoire et de ses « Trésors humains Vivants » et de transmission à travers les arts et la culture


Approche pédagogique

Eco-habitat, découverte de la fibre de chanvre
Eco-habitat, découverte de la fibre de chanvre
L’approche pédagogique proposée réside dans le fait que chaque enfant sera amené à revêtir plusieurs « costumes » selon les étapes du projet :
  • Journaliste : collectages (photos, vidéos, audio) , reportages sur le terrain auprès des «Trésors Humains Vivants» et enquêtes pour identifier des éléments notoires du PCI local,
  • Historien : travail de recherches documentaires (apprendre à trouver des informations afin d’étoffer leur enquêtes de terrain),
  • Ecrivain : travail d’écriture avec les professeurs et documentalistes en vue de l’édition d’un jeu de société et la réalisation d’une exposition,
  • Dessinateur : illustration des recherches par la réalisation de planches explicatives, dans le style de la bande dessinée ou du croquis. L’enfant partagera son ressenti au travers du dessin et la mise en couleurs qui viendront alimenter le livre et l’exposition,

Eco-habitat, explication sur la mise en oeuvre du mélange chaux-chanvre
Eco-habitat, explication sur la mise en oeuvre du mélange chaux-chanvre
  • Photographe : portraits, objets, scènes de vie, fêtes populaires, jeux, musiciens.... : la recherche esthétique sera mise en avant,
  • Peintre : réalisation d’un tableau sur toile,
  • Artiste contemporain : afin de « relier » le passé et le présent de nos enfants, des objets « oubliés » seront détournés de leur sens originel, pour en faire une véritable oeuvre d’art contemporaine. L’idée est qu’ils adaptent à leur goût cet objet et en fasse une réalisation moderne et personnelle.

Objectifs

confection de fresques
confection de fresques
  • Accompagner des jeunes collégiens en situation d’exclusion (SEGPA) dans un projet artistique et culturel qui puisse favoriser leur socialisation et développer des aptitudes utiles pour leur avenir.
  • Donner la possibilité à des enfants issus de familles en difficulté sociale de se réapproprier l’histoire locale par l’art et la culture.
  • Favoriser la mixité sociale en permettant à des jeunes de SEGPA de travailler avec des jeunesde la filière générale.
  • Recréer du dialogue intergénérationnel et favoriser la transmission de savoirs et savoir-faire.

Evaluation mi-parcours

confection de fresques, à l'ouvrage...
confection de fresques, à l'ouvrage...
L’équipe enseignante et les élèves sortent très satisfaits de cette première année.

Le choix a été fait pour cette 1ère année de concentrer le travail des élèves sur 1 thème : l’artisanat de la chaux . Mais par l’approche variée (il n’y a pas eu de lassitude des élèves. (même s’il a été souvent important de répéter certaines notions pour que les élèves assimilent mieux).
Finalement, la mixité avec la section générale du collège, imaginée au départ, n’a pas été possible pour des raisons administratives mais le groupe SEGPA qui s’est créé autour de ce projet est très motivé, très soudé et très efficace.

travail sous l'oeil de l'artiste
travail sous l'oeil de l'artiste
Le sujet a permis à l’équipe éducative de travailler également dans d’autres disciplines :
  • histoire (notion de frise historique pour aborder les siècles de réalisation des fresques murales)
  • enseignement technique (certains enfants ont émis le souhait de travailler dans la rénovation du bâti ancien) : d’où une utilité indéniable pour leur avenir personnel et professionnel.
Ce projet représente une vraie fierté / revalorisation pour les élèves de SEGPA vis-à-vis des autres élèves de la section générale car ils sont les seuls à maîtriser certaines connaissances ou techniques.

travail sur un repas traditionnel, au fourneau et en salle
travail sur un repas traditionnel, au fourneau et en salle
Les ateliers ont permis de découvrir chez la plupart des élèves des qualités de minutie et de sens de l’esthétique qui donnent un rendu artistique très satisfaisant.

La question centrale pour les enfants reste « A quoi ça sert ? » : d’où l’importance d’aborder le Patrimoine Culturel Immatériel sous l’angle « quelle utilisation actuelle peut-on en faire ? ».
Pour Thierry BALANDREAU : « L’Histoire prend sens pour eux en partant de leur présent ».

les participants : Naïma, Abouchia, Laureene, Ambre, Zeneli, Annie, Jérémy, Chloé, Anaïs, Jonathan, Ramzi, Steven, Linsay, Neslihan, Océane, Léa, Oumi, Damien

le dessert
le dessert
Equipe projet :
- Thierry BALENDREAU - directeur SEGPA Collège Jules Ferry
- Hamid BAHLOUL – professeur histoire, français SEGPA Collège Jules Ferry
- Catherine ARACIL – professeur cuisine SEGPA Collège Jules Ferry
- Hervé RIGAL – professeur atelier bois SEGPA Collège Jules Ferry + créateur de jeu de société
- Serge AMARGER – artiste référent du projet
- Pierre-Julien CANONNE – Cultures & Traditions (coordination)
- Barbara JANETA - Cultures & Traditions (en Service Volontaire Européen)
Intervenants extérieurs :
- Isabelle PIAT – agence culturelle spécialisée dans l’éducation populaire,
- Mireille CARDON – fresquiste intervenante sur les peintures à la chaux,
- Jean ROCHE – ethnologue intervenant sur les fours à chaux,
- Entreprise « Calci-Chaux », Daniel PINEL – dernier artisan chaufournier de France,
- Entreprise « Environnement et Patrimoine » - Maison Forestière de Charézat, Echassières.

Avec le soutien de nos partenaires :





cookieassistant.com