Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Les cosaques d'Azov

Le mythe des cosaques du Don

Un des meilleurs ensembles traditionnels de Russie qui nous vient de la ville d'Azov, sur les rives du fleuve Don.


Les cosaques d'Azov
Ce groupe qui nous vient de la ville d’Azov, sur les rives du fleuve Don, est un des meilleurs ensembles traditionnels de Russie.
Les danseurs et musiciens présentent des chants nuptiaux, lyriques, historiques mais aussi militaires, car les Cosaques sont à l’origine un peuple guerrier engagé auprès des troupes de la grande Russie impériale. Ce peuple, dont le nom dérive du turc « qazaq » et signife «homme libre», était réputé pour son tempérament bouillant et impulsif qui se ressent dans ses danses à l’énergie communicative : marches, quadrilles, acrobaties et mises en scène humoristiques sont relevés par l’audace des hommes et la grâce des femmes aux costumes vifs.

Les cosaques d'Azov

Cosaque : un nom qui évoque des visions légendaires (comme celle du célèbre cavalier Tarass Boulba!) et symbolise la vigueur et la convivialité de ce peuple qui serait apparu à la fn du XVe siècle dans les steppes ukraino-russes, alors dominées par les Tatars. Les Cosaques ont un statut avec une nationalité à part entière, une culture propre, mais également une langue qui diffère du russe pour se rapprocher de l’ancienne langue ruthène. Ils seraient les descendants slavisés de nomades de la steppe ou de paysans fuyant le servage et qui auraient constitué des groupes d’aventuriers.
Historiquement, les tsars de Russie se sont attachés les Cosaques du Don en leur envoyant fournitures, munitions et vivres, tant pour s’adjoindre les services de cette cavalerie d’élite que pour les maintenir dans un état de soumission, les empêchant de se retourner contre le pouvoir russe. Mais ces peuples du Don avaient la réputation d’être incontrôlables et les premiers tsars qui tentèrent de les mettre à leur services en firent les frais !
Les Cosaques du Don connurent leur apogée durant les guerres entre la Russie et Napoléon Ier. Ils sont réputés pour avoir effectué par grand froid une traversée des Alpes qu’on disait infaisable.


Les cosaques d'Azov

Ils sont également allés jusqu’à Paris, et ont combattu la Prusse et l’Autriche avec férocité, toujours dans l’objectif de protéger les frontières de l’Empire russe.
Leur système de valeurs exaltant la fraternité d’armes et la camaraderie seront mis en relief par l’ensemble venant d’Azov, dont certains membres présentent des chorégraphies issues du Gopak, un sport de combat utilisé anciennement par les Cosaques.
Le groupe de danseurs et musiciens qui viennent dépeindre la fresque de ce peuple sont empreints de la même vigueur. Fiers de leur patrimoine et attachés à leur région ils s’emploieront à nous restituer l’esprit des Cosaques, à l’image de cette ancienne coutume poétique : quand un Cosaque part pour la guerre, il ramasse un peu de terre du
Don et la dépose dans un sachet qu’il porte toujours contre son cœur. S’il est tué, ses camarades, en le couchant dans la fosse, lui mettent ce sachet sous la tête, afn qu’il puisse reposer éternellement sur sa terre natale.

Les cosaques d'Azov




cookieassistant.com