Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Los maipucitos

La valeur n'attend pas le nombre des années.

Los Maipucitos viennent de la ville de Maipu, dans l'agglomération de Santiago, la capitale du Chili. Los Maipucitos nous font découvrir avec vivacité et poésie des danses de toutes les régions de leur pays, de la Patagonie à l'île de Pâques. Le dépaysement est garanti, dans un voyage aux mille facettes, présenté avec toute la fraîcheur des nouvelles générations!


Los maipucitos
Los Maipucitos viennent de la ville de Maipu, dans l'agglomération de Santiago, la capitale du Chili. Los Maipucitos nous font découvrir avec vivacité et poésie des danses de toutes les régions de leur pays, de la Patagonie à l'île de Pâques. Le dépaysement est garanti, dans un voyage aux mille facettes, présenté avec toute la fraîcheur des nouvelles générations!
Le groupe présente des tableaux racontant l'histoire des peuples des Andes, Aymaras, Mapuchos et Pascuences, mais aussi celle de la rencontre avec la culture espagnole.

Los maipucitos

Les contes et légendes sont mis en scène sous la forme de rondes, jeux, chants et danses par des enfants talentueux qui malgré leur jeune âge, sont déjà des artistes à part entière.
Musiciens confirmés, ils jouent de la guitare, de la flûte de pan et des maracas.
Tous ces enfants réunis impressionnent par la conscience et le talent avec lesquels ils nous transmettent une part de leur histoire nationale.
Ils présentent un mélange de coutumes vieilles de cinq siècles, et proposent différents tableaux qui suivent la chronologie et la géographie du Chili. La qualité première de leur spectacle correspond à l’effort bien réel placé dans l’élément scénique : les chorégraphies sont soignées et harmonieuses, coordonnées et colorées. Les robes à froufrous violettes, jaunes, vertes des jeunes flles se meuvent avec élégance au son des instruments traditionnels autochtones mêlés à ceux d’infuence plus actuelle. Les Maipucitos nous feront des démonstrations de cueca, la danse nationale du Chili depuis 1979. Elle varie selon les différentes régions et on la retrouve des pentes de la cordillère des Andes jusque dans les pampas du Nord.

Los maipucitos
 Au Chili, toute fête digne de ce nom propose la cueca, à côté des valses, tangos, cumbias et salsas, ces musiques enjouées qui s’accompagnent de battements de paumes et de claquements de talons endiablés. Le pays que nous font visiter Los Maipucitos a une particularité géographique :très étroit (175 km de largeur moyenne) et long (4700 km), le Chili concentre les principales villes sur sa côte étendue. Ailleurs, l’espace est roi : on a souvent en tête des images d’immenses troupeaux de moutons paissant dans les plaines de Patagonie et surveillés par les «huasos», ces gauchos de l’ouest. Le Chili resta pratiquement vide d’habitants jusqu’au XIXe siècle, après que les indiens aient malheureusement presque disparu à cause de la conquête espagnole.
Les derniers d’entre eux se réfugièrent soit dans le sud glacé, soit à l’ouest sur les hauteurs des Andes. Il fallut alors l’arrivée des émigrants européens pour unifier les terres chiliennes sous une seule et même nation.
Ce tour d’horizon est mené par Los Maipucitos qui ont su réunir dans un beau spectacle les éléments épars de l’immensité chilienne : le nord, qui fut bolivien et péruvien et où survivent les cultures quechuas et aymaras avec leurs carnavals, leurs processions et leurs fêtes votives; la pampa, terre des hommes à cheval; ou l’île de Pâques, dont on oublie parfois qu’elle fait partie du Chili, et qui est située en plein Pacifique. Le dépaysement est garanti, dans un voyage aux mille reliefs, présenté avec toute la fraîcheur des nouvelles générations !

Los maipucitos



En bref

Ambassadrice pour un projet de longue haleine

Ambassadrice pour un projet de longue haleine
Lors de son périple en Amérique latine, Stéphanie, une de nos guides-accompagnateurs des groupes invités, est passé à Bogota en Colombie pour saluer les membres du groupe Pachamama invités en 2016.
Stéphanie a  accepté de se rendre ensuite à Medellin  afin de  rencontrer les musiciens du groupe Zafarrancho, un ensemble recommandé par l'Alliance Française.
Un saut de puce de 500 kms et quelques 9h00 de route plus tard, la voici à Buenaventura  à la rencontre d'un autre groupe  programmé dans le cadre de "l'année de la Colombie en France".
c'est  un  groupe qui lutte depuis deux ans pour financer son voyage et pour lequel nous avons préparé un programme de 6 semaines en France l'été prochain
 Stéphanie mérite amplement le titre d'ambassadrice gannatoise de Cultures du monde.
Notre image : sur les ondes de radio Buenaventura
 


Retour sur images
Pachamama-16
coree
Uzori-12
turichiqui-08
della-cordella-16
Uzori-8
turichiqui-29
turichiqui-13
Tijeras-11
Nongak-10

cookieassistant.com