Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Spectacle "La Sieste des Sens" : rencontre en coulisses

Spectacle imaginé par Olivier Gitenait, Luc Roche Claire Bard et Cyril Roche, cette création invite à l'évasion de tous les sens, et dans tous les sens du terme. Avant de les retrouver dimanche 27 mars à 16h pour la première représentation en sortie de résidence, nous nous sommes invités en coulisses avec Claire et Olivier pour quelques révélations...


La sieste des sens : emplacement bientôt occupé !
La sieste des sens : emplacement bientôt occupé !


Faire parler les images, injecter quelques détails dans l'imaginaire...

Image : ANCT / S.Amarger
Image : ANCT / S.Amarger

"La Sieste des Sens" : ce titre, déjà, nous donne envie d'en savoir plus...

Olivier : Nous l'avons justement choisi car il est très évocateur, il invite immédiatement le public à la découverte. Vivre une sieste autour des sens, un moment à la fois artistique et "coocooning", c'est très rare ! Ce spectacle est une réelle invitation à la détente, un salon de massage géant, qui propose des caresses sonores, musicales. C'est une création que l'on souhaite être une surprise, une évasion durant laquelle les spectateurs n'auront qu'à se laisser bercer.


Comment est né ce projet, et votre collaboration ?


Claire
: Le fil conducteur initial a d'abord germé dans l'esprit d'Olivier. On se connait, on aime travailler ensemble, et lorsqu'il nous a proposé cette collaboration, ses idées ont attiré notre attention, on n'a pas hésité ! Ce qui nous stimule dans cette aventure, c'est le potentiel d'évolution du projet : on sait qu'il n'est pas voué à être figé, aussi bien dans la trame que dans les moyens techniques employés.
 

Olivier : La dimension collégiale est aussi très importante. Si j'ai amené le fil conducteur, nous apportons chacun nos propositions t envies, issues de nos influences et univers respectifs, c'est très enrichissant.

Image : La sieste des sens
Image : La sieste des sens
Dans ce spectacle, l'art se met dont au service des sens, et pour ce faire, sollicite sans doute plusieurs disciplines?

Olivier : En effet, pour suggérer et interpeler chacun des sens, plusieurs pôles artistiques interviennent tout au long du spectacle, des techniques que nous avons tissées entre elles pour que le lien entre les sens soit permanent. Un exemple, la vidéo : montée autour des quatre éléments de la Nature, elle aura une incidence sur la musique (mais on ne dit évidemment pas comment !)
Claire : Côté musique justement, nous avons majoritairement opté pour des instruments à tessiture grave, et les "bourdons" sont omniprésents. Leur couleur sonore, douce et rassurante, agit comme un ronronnement, qui vient renforcer la sensation agréable d'être dans une bulle.

Vous êtes tous les trois musiciens traditionnels, le patrimoine oral de Centre-France a su trouver sa place dans la conception de votre spectacle ?

Claire : Bien sûr, avec un attachement évident et un travail très minutieux ! Les oeuvres choisies l'ont été après lecture commune, et avec une grande précision. Nous voulions qu'elles illustrent ce côté "hors du temps".
Olivier : On retrouve une grande part de collectage, allant des travaux d'Achille Millien (poète nivernais du XXème siècle qui collecta contes, légendes et chansons populaires de la région), de Joseph Canteloube (pianiste, compositeur et musicologue) et d'Eric Montbel (professeur d'ethnomusicologie et d'anthropologie musicale historique), qui a notamment mené de nombreux collectages sur les cornemuses du Centre.

Olivier, après l'effort ...
Olivier, après l'effort ...
Dans "La Sieste de Sens", on entend qu'il s'agit des sens du spectateur : comment concevez-vous sa place au coeur de votre création ?

Olivier : Dans les spectacles en général, il existe une frontière matérielle, physique, et de sensations, entre ce que ressent l'artiste qui joue, d'un côté, et le spectateur de l'autre. Ici, nous allons amoindrir cette frontière, tant dans la gestion de l'espace que dans l'approche artistique , de sorte à ce que durant tout le spectacle, le public se sente "librement" au centre de tous ces effets.
Claire : Oui, car aussi bien assis qu'allongé, vous voulons que le spectateur soit parfaitement libre de vivre ce spectacle comme il le souhaite.
Olivier : Et dans tous les cas, les ronflements sont fortement conseillés

...le réconfort
...le réconfort

Spectacle création "La Sieste des Sens"

De et avec Olivier Gitenait (cornemuses, voix), Claire Bard (violon, effets), Cyril Roche (accordéon, synthétiseur, boite à rythmes) et Luc Roche (effets techniques).
A vivre le dimanche 27 mars à 16h, durant la Fête du Bon Coin




cookieassistant.com