Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Tradiciones folcloricas de Bolivar

Jeune expression bolivarienne

Surnommés « le rois de Vallène » en Colombie en raison de leur succès, ce groupe d'adolescents est une découverte musicale de la région de Bolivar qui s'étend de Carthagène à Mompox, les deux villes colombiennes classées au Patrimoine Mondial de l'Humanité.


Tradiciones folcloricas de Bolivar

Ce groupe colombien est constitué de quatre jeunes musiciens venus de la région de Bolivar, qui s’étend de Cartagène à Mompox, deux villes inscrites au patrimoine culturel de l’UNESCO. Connu aussi sous le nom des « rois de Vallène », en raison de son succès dans bon nombre de festivals de son pays, cet ensemble a été créé par le Fonds Mixte de Bolivar, pour poursuivre le programme de développement international de la diversité culturelle.

Tradiciones folcloricas de Bolivar
Tradiciones Folcloricas de Bolivar nous fait découvrir son principal style musical : le « Vallenato ». Aussi appelé « musique de l’accordéon », le Vallenato tire à la fois ses origines des Caraïbes, de l’Afrique et d’Europe, et s’est imposé depuis les années 1970 comme la musique populaire colombienne de référence.
Avant de désigner cette forme d’art, le terme « vallenato » désignait un habitant de El Valle. Le mot dérive en fait du nom de la ville d’où le Vallenato est supposé tirer ses racines les plus fortes : Valle de Upar.
Au départ, les natifs de Valle de Upar jouaient leur airs avec des fûtes de bambou appelées « gaitas », et des percussions africaines faites d’un morceau de bois creux sur lequel est tendue une peau de chèvre, maintenue à l’aide de cerceaux de bois et de cordelettes.
On raconte qu’un siècle après l’invention de l’accordéon en 1829, les Européens introduisirent sur la côte Nord de la Colombie le Hohner, un accordéon allemand. Tout d’abord utilisé pour jouer de la musique européenne, cet accordéon arriva par chance jusqu’à Valle de Upar, où il fut adopté et devint un instrument traditionnel Vallenato, dont il prit alors naturellement le nom.

Tradiciones folcloricas de Bolivar

Certaines variations dérivant de ce style musical, il est fréquent que l’on regroupe sous sa bannière différents rythmes traditionnels et modernes utilisant l’accordéon. Cependant, quatre rythmes sont habituellement retenus : puya, merengue, son et paseo, les deux derniers étant les styles les plus lents. Accordéons, cajas vellenatos (sortes de tambours) rythment cette musique souvent mélancolique s’apparentant au bolero, et à laquelle la culture indigène vient apporter sa touche grâce à une percussion creusée dans le tronc d’un petit palmier : la guacharaca.
Tradiciones Folcloricas de Bolivar nous emmène donc au cœur de la Colombie, et nous fait découvrir un style musical dont la richesse est célébrée aujourd’hui dans de nombreux festivals à travers le monde.

Tradiciones folcloricas de Bolivar



En bref

Ambassadrice pour un projet de longue haleine

Ambassadrice pour un projet de longue haleine
Lors de son périple en Amérique latine, Stéphanie, une de nos guides-accompagnateurs des groupes invités, est passé à Bogota en Colombie pour saluer les membres du groupe Pachamama invités en 2016.
Stéphanie a  accepté de se rendre ensuite à Medellin  afin de  rencontrer les musiciens du groupe Zafarrancho, un ensemble recommandé par l'Alliance Française.
Un saut de puce de 500 kms et quelques 9h00 de route plus tard, la voici à Buenaventura  à la rencontre d'un autre groupe  programmé dans le cadre de "l'année de la Colombie en France".
c'est  un  groupe qui lutte depuis deux ans pour financer son voyage et pour lequel nous avons préparé un programme de 6 semaines en France l'été prochain
 Stéphanie mérite amplement le titre d'ambassadrice gannatoise de Cultures du monde.
Notre image : sur les ondes de radio Buenaventura
 


Retour sur images
BG's16-19
Pachamama-12
della-cordella-8
turichiqui-15
turichiqui-14
Nongak-13
Pachamama-06
sham's-2
BG's16-8
della-cordella-12

cookieassistant.com