Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

Wadaiko « Saiki » de Nagoya - Japon

Ils sont jeunes, dynamiques, et ils frappent fort : ou quand une tradition millénaire fait corps avec l’homme


 Au centre de cette tradition, le taiko ou wadaiko. Signifiant littéralement « tambour japonais », cet instrument, creusé dans une unique pièce de bois rythme cérémonies et fêtes traditionnelles de village.

Présent dans l’histoire culturelle du Japon depuis le VIème siècle, des traces de cet instrument ont en effet été retrouvées dans les sépultures sous tumulus au sommet desquelles certaines figurines anthropomorphes en terre cuite sont représentées un tambour à la main. Profondément ancré dans la culture japonaise, le wadaiko a des sonorités qui, dit-on, parlent au cœur des hommes. Faisant appel à un travail corporel exigeant, la pratique de cet instrument millénaire s’inscrit dans la lignée des arts martiaux traditionnels.

Ici, la musique n’est pas une « simple » production de son. Elle demande au musicien ancrage et stabilité, sollicitant majoritairement l’esprit, rendant ainsi cette pratique perceptible aussi bien comme une musique, un art martial, une méditation ou une danse. C’est donc cet instrument, et son fascinant rapport avec le musicien que l’ensemble Saiki, composé de jeunes artistes, vous propose de découvrir. Depuis 1992 et à travers des créations originales, le groupe s’attache ainsi à partager et transmettre un état d’esprit, plus encore qu’une technique instrumentale. Sous la direction de Tadashi Taniguchi et Hiromasa Doi



En bref

Ambassadrice pour un projet de longue haleine

Ambassadrice pour un projet de longue haleine
Lors de son périple en Amérique latine, Stéphanie, une de nos guides-accompagnateurs des groupes invités, est passé à Bogota en Colombie pour saluer les membres du groupe Pachamama invités en 2016.
Stéphanie a  accepté de se rendre ensuite à Medellin  afin de  rencontrer les musiciens du groupe Zafarrancho, un ensemble recommandé par l'Alliance Française.
Un saut de puce de 500 kms et quelques 9h00 de route plus tard, la voici à Buenaventura  à la rencontre d'un autre groupe  programmé dans le cadre de "l'année de la Colombie en France".
c'est  un  groupe qui lutte depuis deux ans pour financer son voyage et pour lequel nous avons préparé un programme de 6 semaines en France l'été prochain
 Stéphanie mérite amplement le titre d'ambassadrice gannatoise de Cultures du monde.
Notre image : sur les ondes de radio Buenaventura
 


Retour sur images
della-cordella-10
BG's16-17
turichiqui-14
Tijeras-12
@pedecuba4
della-cordella-13
BG's16-10
Pachamama-05
della-cordella-11
Tijeras-11

cookieassistant.com