Cultures du Monde, acteur du patrimoine culturel immatériel

L'Akadémiduka

Pointe à Pitre - la Guadeloupe

Le groupe a été fondé par M Yves Tholé et Mme Jacqueline Cachemire Tholé en 1986 afin de montrer l'importance culturelle du Ka dans la tradition Guadeloupéenne


L'Akadémiduka

Si jusqu'alors il existait des groupes folkloriques il n'existait pas d'école de danses capable d'enseigner cette danses dans toutes ces formes et sa richesse. Les fondateurs ont donc décidé de monter cette école qui pourrait enseigner l'histoire, les fondements de ces rythmes. Ainsi est né "l'académie du Ka" (Akadémiduka) qui repose sur l'enseignement de la danse. Ce travail a été particulièrement remarqué par la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe et les félicitation de ministère de la culture lors d'une visite officielle. Jacqueline Cachemire Tholé a été élevé dans l'ordre de la légion d'honneur au titre  de chevalier pour son travail au service de la culture guadeloupéenne

L'Akadémiduka

L'Akadémiduka

"Le gwo ka a été crée par les esclaves, en Guadeloupe, à partir de rythmes africains, puis ensuite complètement autonome, le gwo ka s'est développé autour de sept rytmes essentiels. Le Gwo ka est guadeloupéen, cette musique n'existe nulle part ailleurs, c'est une création unique, originale, qui perdure depuis des sciècles et qui reprend actuellement une nouvelle vie, un grand essort! Cette musique est entièrement exécutée aux tambours, (Ka)!"

Le groupe se compose au minimum de trois tambours, deux boula, (tambours joués par les boulayé qui accompagnent) et le gros tambour, joué par le chef tambour, le marqueur, (makchè). Le chanteur, (chantè, moun a vwa) est accompagné par un petit groupe d'autres chanteurs, appelés répondeurs, (répondè) ils chantent en riff, pour répondre et accompagner le chanteur. Tous ces rytmes se dansent, généralement individuellement.
source :  Jean-Jacques Coudiere - Atout guadeloupe 

L'Akadémiduka




cookieassistant.com